Historique

Son histoire depuis 1907

L’ABBÉ LEMIRE, LE CRÉATEUR DES JARDINS OUVRIERS

 

A la fin du XIXe siècle, vers 1890, l'Abbé Lemire, député du Nord, voyant la misère de la famille ouvrière, a voulu créer les jardins ouvriers avec pour devise qui est tout un programme :

 

« la terre est le moyen, la famille est le but ».

 

Né le 23 avril 1853 à Vieux-Berquin, Jules Auguste LEMIRE, ordonné prêtre en 1872, est élu député de Hazebrouck en 1893 et sera réélu jusqu'en 1928 (année de sa mort à Hazebrouck).

 

Il fut décoré de la Légion d'honneur.

Son œuvre est essentiellement sociale et familiale.

L’abbé Lemire poursuivait dans tout le pays une ardente campagne pour la réalisation des jardins ouvriers.

 

En 1907 à IVRY, un groupe de jeunes démocrates, ouvriers et petits employés, s’était constitué pour faire de l’action sociale en excluant toute considération d’ordre politique ou confessionnel.

 

L’animateur de ce groupe était M. Gustave MARQUE, jeune pharmacien établi depuis 1900. (livre de Florence Weber, ‘’l’Honneur des jardiniers‘’).

En 1953, M. Perreau, à la demande de la secrétaire de l'abbé Lemire, a accepté de prendre la présidence des jardins ouvriers d'Ivry, malgré son travail très prenant. 

Aidé par les jardiniers ayant assumé l'intérim, le Docteur Jacques Perreau a assuré cette fonction jusqu'au 15 juillet 2016. Il a tout fait pour que les jardins restent autonomes en gardant l'esprit de l'abbé Lemire et Gustave Marque.

© 2014 par Association des jardins ouvriers d'Ivry.

CREATION DES JARDINS OUVRIERS A IVRY

 

A Ivry, ancien village agricole, en 1907, il y avait 6 fermes, des chèvres, des vignes et de nombreux maraîchers. Mais l'industrialisation montait et de nombreuses usines s'installaient.

 

La vie ouvrière était difficile et miséreuse, les familles souvent nombreuses, vivant dans des logements pau­vres et insalubres. De plus, à cause de cette pauvreté, régnaient aigreur, alcoolisme et absence de vie et d'unité familiale.

En octobre 1907, donc l’Abbé Lemire est venu demander à M. Marque s’il voulait créer des jardins ouvriers à Ivry pour pallier à cette misère et rassembler la famille ouvrière dans ces jardins plutôt que de traîner dans les débits de boisson pour les hommes, et pour les femmes, trimer dans un logis insalubre.

Monsieur Marque et son groupe furent enthousiasmés par cette idée et c'est ainsi que naquirent des jardins ouvriers à Ivry.

Actuellement, comme le souhaitait Jacques Perreau, M. Jean Huart a pris la suite de la présidence.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now