Travailler sa terre

Plusieurs possibilités d'ameublir le sol de sa terre existent. Elles sont fonction de la nature du sol et de l'état de ce sol à la sortie de l'hiver.

Lorsque le sol est compacté à cause du tassement et du lessivage qu'ont provoqué les pluies, le gel et le vent, la fourche-bêche et la grelinette sont de sortie pour procéder à la bonne aération de la terre en profondeur en essayant de ne pas trop perturber l'écosystème souterrain.

Lorsque le sol est compact et argileux, certains jardiniers rajoutent du sable pour aérer et alléger le sol afin de planter leurs légumes racines. 

Avantages de la grelinette : enfoncées dans le sol, les dents, actionnées par un mouvement d'aller et retour, fendent et décompactent la terre sur une épaisseur de 25 à 30 cm, sans jamais la retourner et donc sans gêner les micro-organismes.

Lorsque le sol, durant l'hiver, a été couvert d'engrais verts en semis ou avec un paillis qui a eu le temps de se décomposer en partie, celui-ci est peut-être assez meuble et la vie du sol a bien travaillé. L'utilisation de la croc, de l'aérogriffe et de la griffe pour décompacter les premiers centimètres du sol peut suffir.

La fin de l'hiver et cette entrée en mars sonnent ainsi le retour des températures plus clémentes, le sol se réchauffe progressivement et la vie reprend ses droits. Les micro-organismes du sol se réveillent eux-aussi, il n'y plus qu'à en profiter pour épandre une épaisse couche de compost bien mûr sur les parcelles qui recevront les légumes exigeants. (Voir page suivante)

Page à venir : la permaculture

(source : Nouveau potager bio de saison n°4 janvier/février/mars 2019 - Rustica pratique janvier/février/mars 2019 - Jardin potager facile n°7 mars/avril/mai 2019)

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now