La pomme de terre au fil (de fer) d'avril

Période de plantation idéale de la pomme de terre, le mois d'avril est propice dans notre région d'Ile-de-France pour donner raison au vieux dicton : "Plantez vos pommes de terre lorsque le lilas fleurit". 

De mi-février à mi-mai, selon la région et son climat, la saison de plantation bat déjà son plein et le choix de tant de variétés de pommes de terre dépend des priorités et des attentes (la résistance aux maladies, la précocité et l'utilisation gastronomique) de chacun.

En cette fin de mois, un autre dicton se vérifie : "En avril, ne te découvre pas d'un fil" et il ne concerne pas uniquement les conditions météorologiques.

En effet, on "découvre" déjà, dans beaucoup de nos jardins, ce "fil"... "de fer", un ver d'apparence filiforme qui peut mesurer plus de 2 cm et qui présente une couleur jaune. C'est une larve de taupin très friande de salades, notamment, de céréales, de légumes racines et de ... pommes de terre.

Les dégâts provoqués s'observent dès le début du printemps (maintenant) et en été car ce fil de fer se nourrit de racines et de tubercules et provoque une baisse de production et la mort de la plante attaquée. Le flétrissement inattendu des salades ou des pieds de tomates (que certains jardiniers aventureux ont déjà commencé à repiquer) ou la perforation par petits trous des tubercules et des racines font repérer sa présence.

Quels moyens de lutte ?

En prévention, il nous est conseillé : 

- d'arroser moins abondamment (en tout cas, les parcelles de pommes de terre) car la larve de taupin aime les sols chauds, humides et humifères (elle redouterait la sécheresse et les sols calcaires),

- de pratiquer la rotation des cultures (alterner, sur les parcelles, les cultures des plantes sensibles au taupin avec celles qui ne le sont pas : haricots, choux, pois, ...),

- de favoriser les prédateurs naturels (les oiseaux, les poules, les musaraignes, les carabes, ...),

- d'arroser avec du purin de fougère qui aurait un effet répulsif sur les taupins (il en limiterait la prolifération).

En curatif, il s'agit de piéger les larves de taupin avec des appâts (enfouir des rondelles de pommes de terre à quelques centimètres de profondeur et les remonter tous les 2-3 jours ou sacrifier quelques jeunes plants de salades à des endroits sensibles de culture).

Si vous avez des astuces et/ou des recettes naturelles qui font leurs preuves pour limiter les dégâts de ces larves de taupin, n'hésitez pas, si vous le souhaitez, à faire partager votre expérience en écrivant au site des J.O 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now